En préambule, le vernissage de la première exposition temporaire « Outrenoir en Europe : Musées et Fondations » se tiendra le 29 mai prochain. Le lendemain, le musée Soulages sera inauguré en présence de François Hollande. Le musée ouvrira ensuite ses portes au public dès 19 heures ce vendredi 30 mai. Un évènement important pour Bruynzeel qui a équipé les réserves du musée, à la grande satisfaction de Pierre Soulages.

« Un musée sans de bonnes réserves n’en est pas un. » C’est ce qu’a déclaré Pierre Soulages lors de la visite du chantier de son musée à Rodez le 9 janvier.

Véritable projet culturel et scientifique, le musée est pensé de manière à croiser l’histoire de Pierre Soulages avec différents types d’œuvres. « Il met en évidence des processus de la création artistique, la part de l’inattendu dans la recherche et, sans pédagogie banale, espère ouvrir les yeux, éveiller l’esprit sur ce qu’est la création artistique en général ». Pierre Soulages en son musée, janvier 2014. Deux espaces ouverts au public :

  • Une salle d’exposition permanente où sont mises en valeur les œuvres de l’artiste dans un parcours muséographique très libre.
  • Une salle d’exposition temporaire dédiée à d’autres artistes contemporains.

Des réserves de qualité : Pour accueillir les œuvres des expositions temporaires, il est indispensable de disposer de réserves de qualité, qui garantissent des conditions optimales d’entreposage et de conservation des collections. « Je suis étonné par la technicité et la qualité des travaux. Je ne m’attendais pas, par exemple, à une telle qualité des réserves. Un musée sans de bonnes réserves n’en est pas un. Dans ce musée, il ne s’agit pas que de mes peintures. Dans la salle d’exposition temporaire, sur 500 m², les peintures provenant des musées européens doivent être reçues dans de bonnes conditions. Il faut donc des réserves suffisamment grandes et respectant les conditions d’hydrométrie pour les recevoir. Je dois dire que je suis encore sous le coup de l’admiration… » Pierre Soulages – Extrait de l’article paru dans Centre Presse Aveyron, janvier 2014. Une belle reconnaissance pour la qualité des rayonnages et le travail des équipes Bruynzeel pour ce musée qui s’inscrit dans une série très variée qui va du Musée de la Guerre à Gravelotte au Musée National de Céramique à Sèvres en passant par la Fondation Louis Vuitton à Paris ou encore le FRAC du Nord-Pas de Calais à Dunkerque.

Pin It on Pinterest