D’importantes mutations ont été apportées aux traditionnels espaces de travail, avec l’apparition de nouvelles pratiques professionnelles, à l’instar du nomadisme, méthode de plus en plus utilisée favorisant la mobilité du salarié, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur d’une entreprise. Une démarche qui va complètement casser les codes des lieux de travail traditionnels afin de mieux les réinventer. Explications.

LE NOMADISME INTRA-ENTREPRISE, QU’EST-CE QUE C’EST ?
Le nomadisme intra-entreprise désigne les tâches accomplies par un salarié en dehors de son poste habituel, tout en restant dans l’entreprise. L’employé va donc délaisser son poste de travail pour d’autres lieux : une salle de conférence, un espace détente, ou encore des bureaux partagés. Une pratique qui sous-entend l’utilisation d’outils informatiques offrant une certaine mobilité au salarié au sein de son environnement de travail. Tablettes tactiles, smartphones ou encore ordinateurs portables permettent alors à l’employé de travailler n’importe où dans l’entreprise. Le nomadisme intra-entreprise comprend également la mobilité virtuelle avec les visioconférences. Une technique permettant d’échanger avec des collaborateurs externes tout en restant à l’intérieur de sa propre structure.

LES DIFFÉRENTES FORMES DU NOMADISME EXTRA-ENTREPRISE
La mobilité du salarié ne se limite pas aux murs de son entreprise mais peut aussi l’amener à officier à l’extérieur, au cœur de nouveaux espaces de travail.

Le « co-working »
Première possibilité de plus en plus en vogue : les espaces de « co-working ». Des bureaux aménagés pour une sorte de colocation professionnelle où plusieurs travailleurs opèrent dans les mêmes locaux sans pour autant appartenir à la même entreprise. Un espace partagé où des travailleurs indépendants côtoient des salariés ou des intérimaires. L’initiative est encouragée par de nombreux facteurs, la hausse des loyers dans les grandes villes en tête. Cette pratique a littéralement explosé dans l’Hexagone ces dernières années; les professionnels de l’immobilier ont rapidement flairé le potentiel de cette formule et proposent de plus en plus de location de bureaux de la sorte.

Le « home office »
Avec les horaires étendus et les nouvelles possibilités apportées par les derniers outils de communication, de plus en plus d’employeurs autorisent le travail à domicile. L’employé va être en mesure de se construire son « home office », son propre espace de travail au cœur de son lieu de vie. Un lieu professionnel comme nul autre puisqu’il va être conçu en fonction des besoins, des envies et des possibilités du salarié. Néanmoins, il est fortement conseillé de se doter d’un environnement agréable et fonctionnel afin de ne pas se laisser distraire. Ce bureau à domicile se doit d’être ergonomique, bien isolé de toute nuisance sonore et doté d’un mobilier confortable.

LES CONSÉQUENCES DU NOMADISME SUR L’ESPACE DE BUREAUX DE L’ENTREPRISE
L’espace de bureaux en entreprise devient flexible. L’agencement de l’espace de travail s’adapte également en conséquence. Les bureaux individuels, tout comme les armoires personnelles, n’ont plus lieu d’être. Les espaces sont partagés, les rangements centralisés pour s’adapter à ces espaces de travail en flex’office.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Qu’il soit interne ou externe à l’entreprise, le nomadisme permet aux travailleurs de développer leurs capacités d’adaptation, de réactivité, d’organisation mais aussi leur autonomie. Un procédé qui va surtout, s’il est correctement mis en place, contribuer au bien-être du salarié et à améliorer ses performances.

Pin It on Pinterest