ARCHIVES NATIONALES DU NUCLÉAIRE, ECOSSE

OUVERTURE DES ARCHIVES NATIONALES DE L’INDUSTRIE DU NUCLÉAIRE À WICK
Un dépôt de haute technologie pour la conservation des Archives nationales de l’industrie nucléaire civile a ouvert sur la côte nord de l’Ecosse. Conçu par les architectes Reiach et Hall basés à Edimbourg, le bâtiment futuriste, semblable à un éclat de verre, a été construit sur le site d’une ancienne base de la RAF (Royal Air Force) à Wick, Caithness. Le bâtiment des Archives nationales du nucléaire, nommé « Nucleus » (Noyau) compte au total huit salles de stockage climatisées. Sept d’entre elles accueilleront ultérieurement l’intégralité des dossiers de l’industrie nucléaire civile du Royaume-Uni. En outre, un grand espace est mis à la disposition du public avec une salle de lecture ainsi qu’espace dédié aux expositions.

Des archives d’une valeur inestimable pour les scientifiques et chercheurs
Les documents d’archives des débuts du programme nucléaire civil de Grande-Bretagne rempliront les dépôts de Wick. En effet les réacteurs de première génération arrivent en fin de vie et sont en cours de démantèlement. Ces dossiers apporteront aux archives une valeur inestimable, tant pour les scientifiques que pour les chercheurs. Ils révèlent également des renseignements fascinants de l’histoire sociale des villes et villages les plus proches des sites des premières centrales nucléaires du Royaume-Uni.

2500 emplois créés dans la région
Parmi les premiers documents à être transférés aux Archives nationales du nucléaire, on compte des documents photographiques provenant du réacteur Dounreay de Thurso, qui n’est depuis plus en service. ” Thurso était une petite ville de pêcheurs avant l’arrivée de l’industrie nucléaire, vous pouvez constater la croissance qu’elle a générée, jusqu’à la création de 2500 emplois bien rémunérés dans la région” déclare David Flear, membre du groupe des parties prenantes de Dounreay, à la BBC Scotland. “Certaines des toutes premières innovations de l’industrie nucléaire s’y sont déroulées [à Dounreay].”

Une capacité de stockage impresionnante : 24 km de rayonnages mobiles
Les huit salles d’archives du Nucleus sont équipées de systèmes de rayonnage mobiles Bruynzeel à entraînement manuel. Ces derniers créent une capacité d’archives d’au moins 24.000 mètres linéaires. Le rayonnage mobile s’élève jusqu’à 4.5m de haut. Les étages supérieurs des rayonnages sont accessibles grâce aux plateformes élévatrices mobiles. Chaque dépôt comporte une couleur propre à l’avant des panneaux en acier, qui sont perforés pour augmenter la ventilation des documents. Les cadres internes Sysco Open de Bruynzeel respectent les directives PD5454 pour le stockage de documents d’archives.

A côté des sept dépôts d’archives gérés par l’Autorité Nucléaire de Démantèlement (Nuclear Decommissioning Authority), se trouve, un peu à l’écart, une huitième salle de stockage pour les dossiers locaux de Caithness. Celle-ci est également équipée du même rayonnage mobile manuel mis en place au sein des dépôts de la NDA. De plus, environ 40 pour cent des archives des dossiers locaux sont disposées sur des étagères statiques pour faciliter l’accès aux documents les plus souvent consultés. Les archives de Caithness peuvent contenir jusqu’à 23.000 boîtes de documents d’archives, largement suffisant pour stocker les dossiers locaux pendant de nombreuses années.

Pin It on Pinterest