LE COLLECTION CENTER NETHERLANDS

Compactus-Double-Decker-Original-XTR_03_Bruynzeel-Storage-Systems_CollectieCentrum-Nederland

Environ 31 500 mètres carrés de surface au sol, dont 25 000 mètres carrés pour le stockage de 350 000 objets au total, répartis dans 39 entrepôts : les grandes surfaces et les milliers d’oeuvres règnent en maître dans le Collection Center Netherlands. Même Wim Hoeben, le responsable du site, qui y est pourtant habitué, ressent comme un vertige lorsque ces chiffres sont avancés. « Mais j’en suis très heureux, car cet entrepôt est exactement ce dont nous avions besoin », ajoute-t-il.

Le CC NL a été créé en un temps record : moins de deux ans. La construction a débuté en mai 2018 et le bâtiment a été achevé à l’été 2020. L’établissement a ensuite pu commencer à remplir ses systèmes de stockage, opération qui est toujours en cours. Dans les couloirs, les ascenseurs et les entrepôts, des gens vont et viennent, apportant toutes sortes d’objets jusqu’à leur destination.

« Ce que Bruynzeel a réalisé ici en si peu de temps est aussi une formidable réussite »,

Wim Hoeben

Responsable du site

Siècles
Le CC NL devrait ouvrir ses portes le 7 juin 2021, après quoi les collections des quatre institutions publiques participantes auront alors trouvé leur place pour les siècles à venir. Le CC NL sera ouvert et accessible aux chercheurs, étudiants, collègues des musées et visiteurs venant avec des questions précises.

Le CC NL est un endroit unique au monde à plus d’un titre, déclare Wim Hoeben. « Nulle part ailleurs une collection aussi importante d’objets de valeur et d’œuvres d’art appartenant à un même propriétaire, en l’occurrence l’État, n’a été concentrée en un seul endroit. C’est aussi la première fois qu’un bâtiment d’une telle taille, qui répond à toutes les exigences strictes d’aujourd’hui en matière d’écoresponsabilité, d’usage et de sécurité, est spécialement conçu à cet effet. ”

Lelystad
La construction du CC NL est la conséquence directe d’une pénurie criante de place dans les établissements concernés. Depuis la grande rénovation du Rijksmuseum à partir de 2003, la collection de ce musée était stockée dans un entrepôt « temporaire » à Lelystad, aux Pays-Bas, qui ne répondait plus aux besoins depuis un certain temps. Le Palais Het Loo, l’Écomusée des Pays-Bas et l’Agence du patrimoine culturel des Pays-Bas conservaient leurs collections à différents endroits, ce qui était cher, peu pratique et dangereux.

« Peu à peu, on s’est rendu compte qu’il serait moins coûteux, plus facile et plus sûr d’entreposer les différentes collections au même endroit et dans des conditions optimales », explique Wim Hoeben. « Le fait que les collections de ces quatre établissements appartiennent à l’État a facilité la prise de décision. » Un terrain à la périphérie d’Amersfoort, largement au-dessus du NAP (l’altitude de référence aux Pays-Bas), bénéficiant d’une situation centrale et facilement accessible par les transports en commun, s’est révélé être l’emplacement optimal.

La construction
Le CC NL a été conçu par le cabinet d’architectes cepezed de Delft. Il se compose de trois parties que Wim Hoeben décrit comme la tête, le cou et le corps. La tête et le cou sont des constructions légères qui servent, entre autres, de bureaux, d’espaces de transport, d’atelier de restauration, de restaurant du personnel et de salles de réunion et de conférence. Le corps est l’entrepôt lui-même, un bunker de béton massif de 24 mètres de haut sur quatre étages de 5,5 mètres, soutenus par un millier de piliers de 24 mètres de long.

Le grand avantage d’une construction aussi massive est que la météo et la température extérieure n’ont aucune influence sur les conditions climatiques à l’intérieur. Dans les entrepôts recouverts de briques silico-calcaires, un matériau d’isolation idéal, la température est constante, à environ 17 degrés et, surtout, l’humidité de l’air reste stable.

Bruynzeel-Storage-Systems_CollectieCentrumNederland_04

Aucun système de climatisation n’est nécessaire, au point que même les traditionnels sprinklers ou autres systèmes anti-incendie sont absents. Selon Wim Hoeben : « Le soir, nous coupons toute alimentation électrique dans l’entrepôt afin d’éliminer tout risque d’incendie. C’est pourquoi nous ne devons jamais y laisser d’ordinateur portable ou de téléphone. Aucun incendie ne peut donc se déclencher à cet endroit. « Le CC NL dispose toutefois d’un système anti-cambriolage et d’alarme avancé. »

Eau de pluie
La consommation électrique du complexe est extrêmement faible. Ses 3 600 mètres carrés de panneaux solaires subviennent largement à ses besoins énergétiques, l’eau de pluie est recueillie et réutilisée, et les environs immédiats du CC NL sont agencés de manière à favoriser le développement de la flore et de la faune locales. Le bâtiment a reçu des homologations internationales. Il s’est vu attribuer cinq étoiles pour le caractère écoresponsable de sa conception et sa mise en œuvre devrait obtenir un score tout aussi élevé.

Les quelque 350 000 objets qui seront entreposés dans le CC NL dans un proche avenir sont de taille et de forme extrêmement différentes. On y trouvera aussi bien le stylo et un cigare du « père Drees » (un politicien néerlandais très connu) que des charrettes, des instruments agricoles et un orgue de Barbarie de l’Écomusée des Pays-Bas. Les tableaux et autres objets du Rijksmuseum côtoieront des trésors archéologiques issus de la collection de l’Agence du patrimoine culturel des Pays-Bas.

Personnalisation
Un plan de conception a été élaboré en étroite collaboration avec Bruynzeel pour garantir un stockage sûr de tous les objets. Wim Hoeben poursuit : « Nous avons établi un cahier des charges, puis entamé des discussions sur cette base avec les chefs de projet et les spécialistes de Bruynzeel. Comment allions-nous résoudre ce puzzle compliqué ? Les discussions ont été agréables et constructives et toutes les possibilités ont été examinées de façon critique de part et d’autre. Les détails ont toujours joué un rôle majeur dans ces discussions, car lorsqu’il s’agit d’optimiser l’utilisation de l’espace, il ne faut surtout pas les négliger. Les interlocuteurs de Bruynzeel ont toujours été très précis sur ces points. ”

 

« Tous ces objets doivent être stockés de manière appropriée et responsable. Cela ne peut fonctionner que si tout est soigneusement
personnalisé. Après avoir lancé un appel d’offres au niveau européen, nous avons finalement choisi Bruynzeel Storage Systems, que
nous avions déjà eu l’occasion d’apprécier avec notre entrepôt de Lelystad. L’offre de Bruynzeel était également intéressante au niveau
du prix. »

Wim Hoeben

Responsabe du site

Souvent, surtout pour des raisons de coût, des solutions standards ont été choisies, puis parfois adaptées et modifiées en fonction d’exigences spécifiques. Dans d’autres cas, il a fallu imaginer de toutes nouvelles conceptions. Wim Hoeben continue : « Nous avons longuement discuté du système d’entraînement des racks et des rayonnages. Bruynzeel voulait qu’il soit électronique, ce que nous ne souhaitions pas. L’intégralité des rayonnages, des racks et des autres pièces mobiles est actionnée à la main. Cela ne pose aucun problème, car ces éléments sont très faciles à déplacer. ”

Wim Hoeben ne tarit pas d’éloges sur le souci du détail manifesté par Bruynzeel. Devant un pilier de béton, il s’accroupit pour montrer la bande métallique qui entoure ce pilier pour le protéger contre tout accident. « C’est extraordinaire qu’ils aient aussi pensé à de si petites choses. »

Équipes de montage
Il est très satisfait du travail et de l’implication des équipes de montage de Bruynzeel. « Ils savaient exactement ce qu’ils faisaient. Ils ont travaillé vite, mais très proprement et sans laisser de désordre derrière eux. Tout allait sans dire, nous n’avons guère eu à nous soucier de quoi que ce soit. J’ai fini par avoir une grande admiration pour ces gens. ”

En à peine dix mois, les équipes de montage de Bruynzeel ont installé 24 250 mètres carrés de rayonnages à ossature grillagée, 8 650 mètres carrés de rayonnages Longspan, 2 400 mètres carrés de rayonnages cantilever, 18 060 mètres carrés de rayonnages Sysco, 960 mètres carrés de bases mobiles, 1 287 supports de tapis, 3 655 tiroirs, 117 rayonnages à panneaux et 191 penderies.

Ces chiffres ont été gravés dans une plaque de métal que Wim Hoeben a reçue de Bruynzeel après l’achèvement du projet et qui se trouve maintenant sur son bureau. Comme un trophée décerné après une performance sportive exceptionnelle. « Ce que Bruynzeel a réalisé ici en si peu de temps est aussi une formidable réussite », déclare le responsable du site.

Vous souhaitez en savoir plus sur les solutions muséum?